« Et alors il marche ? » (Ou Comment nous- et LUI mettre la pression ?)

Il y a un an, avant même de commencer à écrire ce blog (quand l’idée me germait dans la tête …), j’avais noté l’idée de faire ce petit « sujet » et en avait écrit une bafouille au brouillon … que je vous livre aujourd’hui ! 

Même si le sujet n’est plus d’actualité chez nous car P’tit Bout s’est lancé il y a tout juste un an, il le sera forcément un jour ou l’autre pour vous … et le sera de nouveau pour nous d’ici cet été avec notre Mini Miss 😉  

C’était en fin d’année 2015, notre Baby Loulou avait 14-15 mois et depuis plusieurs mois, tout le monde nous posait THE question fatidique  à chaque visite / repas de famille : « Alors il marche ? », et nous de répondre : « Eh non toujours pas, Mister n’est pas pressé : il est prudent et prend son temps, NA ! ».

On avait d’ailleurs remarqué que toute cette « pression » n’était pas bénéfique et l’on pensait (et Super nounou me l’avait bien confirmé aussi …) que plus on l’encourageait ou l’applaudissait au moindre pas, plus il … se remettait à 4 pattes !

Par contre, il faisait volontiers quelques pas d’affilée (3 ou 4 hein …) quand il n’y pensait pas !

Mais au Noël 2015, il avançait … doucement mais sûrement : il faisait de plus en plus de pas et quand on lui tenait la main, la démarche était bien plus assurée. Mais on se demandait : à quand la grande aventure tout SEUL ?

Et puis notre Mister a décidé de terminer l’année en beauté et de « se lancer » comme un grand …

C’était le 31 Décembre 2015, on l’avait laissé chez mes parents pour la soirée, ils étaient bien sûr ravis de le garder une nuit chez eux pour la première fois !

Le lendemain midi quand nous sommes allés le récupérer, quelle surprise de le voir faire le tour de la table du salon … en marchant, comme un grand !

Eh oui, il avait décidé de se lancer AVEC et chez ses grands-parents préférés, eux qui ne l’encourageaient pas spécialement à « marcher », qui le laissait faire ce qu’il souhaitait tout simplement !

Alors c’était parti pour l’aventure de la marche et une fois lancé, les pas étaient assurés : c’était trop mignon et un grand pas de plus dans notre vie de « jeunes parents » avait été franchi …

Un an déjà qu’il se débrouille tout seul et en l’espace de cette année écoulée, les progrès se sont nettement fait ressentir :  réussir à manger tout seul et proprement (quasiment du jour au lendemain, de sa propre initiative et sans que l’on ne lui apprenne vraiment …), se faire comprendre de mieux en mieux depuis quelques mois et une grande « soif d’apprendre » et d’en savoir toujours plus …

Dans quelques mois, nous revivrons ces moments avec notre Mini Miss … 

Et nous la laisserons bien sûr faire à son rythme aussi ! car cela a le don de m’agacer lorsque l’on accapare un enfant pour qu’il se mette à marcher, alors que je suis convaincue que cela a plutôt toujours un « effet contraire ».

Chéri et moi-même n’avions pas été précoces pour marcher (respectivement à 14 et 15 mois) alors quand certaines personnes de ma belle-famille nous rabâchaient d’avoir marcher à l’âge de 10 mois, je ne manquais pas de répondre gentiment que cela ne conditionnait en rien ses capacités intellectuelles futures et qu’il fallait arrêter de le « pousser », qu’il avait bien le temps de devenir un grand …

Nos Mini Nous grandissent déjà bien trop vite alors laissons-les évoluer à LEUR rythme !

Et vous, comment avez-vous appréhender les premiers pas de vos P’tits bouts ?  Racontez-moi (nous) ces moments magiques, cette évolution merveilleuse     (et effrayante aussi) de nos Mini Nous qui s’émancipent … 

Bon week-end en famille et bonne semaine « glaciale » en perspective … 

Publicités

9 réflexions au sujet de « « Et alors il marche ? » (Ou Comment nous- et LUI mettre la pression ?) »

  1. Ici il a marché vers un an. Donc moins de pression (la nôtre) et celle des autres je pense. Mais en effet je pense que pour la marche comme pour la parole (ou le pot!), il faut les laisser evoluer à leur rythme

    J'aime

      1. Oui nos vies actuelles sont toujours un peu basées sur le mode « compétition », malheureusement : faire mieux que les autres, marcher / parler tôt … alors que cela ne présage en rien les capacités intellectuelles futures de l’enfant (ou des adultes) !

        Aimé par 1 personne

      2. oui tout a fait, et meme parfois les surdoues parlent et marchent tres tard dit on. Notre societe est mine de rien tres normee il nous faut tous rentrer dans des cases, au mois pres…c’est assez stressant finalement pour les grands et les petits!! Pas de place a la difference !

        Aimé par 1 personne

  2. Tellement d’accord avec toi et ce n’est d’ailleurs pas que pour la marche…mon fils a bientôt 11 mois et quand on va chez les gens « il dit des mots ? » ou encore « il marche ? » et avant plus petit c’était « alors il mange des morceaux ? » ou « il a un doudou préféré ? ». même mon chéri l’encourageait toujours à se lever, le mettant d’office contre le canapé tout ça…je comprends pas bien. je vois pas en quoi on est pressés, on a quel interet ? moi je le laisse faire sa vie. Il tombe ? il tombe. il se lève ? il se lève. je le félicite et voilà, mais je ne lui demande pas direct « bon et maintenant ? ». la pression, on nous la met toute la vie, pas la peine de commencer maintenant :p

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s