Si l’on m’avait dit que la maternité allait tant changer ma vie … Partie 2 !

Il y a quelques mois déjà que je recherchais du travail, je commençais même à désespérer … Puis la semaine dernière, tout s’est enchaîné très rapidement : deux entretiens en l’espace de deux jours ! Wahou, je n’en revenais pas : ENFIN des candidatures qui aboutissaient, cela me redonnait le sourire – retravailler, me sentir « utile » et retrouver une vie sociale professionnelle surtout … 

Après beaucoup de déconvenues dans le monde professionnel (Cf : « Si l’on m’avait dit que la maternité allait tant changer ma vie … » ), je me sentais prête à retenter cette « aventure » et à retrouver du jour au lendemain le chemin du travail, avec bien sûr un besoin d’indépendance, de retrouver une autonomie financière et de pouvoir me faire quelques « petits plaisirs » à l’approche des fêtes de fin d’année …

Mais si tout n’était pas aussi simple ? Si devenir maman n°2 avait une nouvelle fois changer toute ma vie et mes envies ? 

Bien sûr, ma première grosse angoisse avec cette reprise du travail très soudaine fut de mettre en péril la poursuite de mon allaitement

Bien sûr, il était hors de question pour moi de sevrer notre Mini Miss maintenant (et encore moins aussi brutalement) : comme pour son frère, je voulais continuer l’allaitement exclusif en tirant mon lait !

Premier jour : catastrophique !

Deuxième jour : un peu mieux … La lactation était relancée en tirant mon lait et je reprenais confiance dans cet allaitement qui pouvait continuer sereinement.

Je croyais surtou naïvement que reprendre le travail allait arranger certaines difficultés de comportement avec notre P’tit bout de 2 ans …          

Mais ce ne fut pas le cas ! Depuis quelques jours même, c’est pire : il a beaucoup de mal à s’endormir le soir – et avec la fatigue, je perds vite patience et n’ai pas envie de lire 10 livres avant de le coucher, je l’avoue ! Alors le ton monte et lui, ça l’ennerve encore plus, au lieu de le « calmer » afin de faciliter l’endormissement …

Le matin, il faut se lever beaucoup plus tôt, les préparer tous les deux et encaisser les crises de P’tit bout qui, au choix (ou le plus souvent tout en même temps … : eh oui, il faut s’accrocher !) :

  • ne veut pas que je l’habille / lui mette ses chaussures / son blouson …,
  • n’est jamais content de ce que je lui propose au petit déjeuner,
  • veut toujours plus de biscuits !

Et tout cela en étant stressée pour être « dans le timing » …

Je pensais que mon désir de retravailler était plus fort mais je me rends compte au final que je ne suis pas prête à me séparer de ma Mini Miss qui n’a que 4 mois : tout cela a été trop brutal, pour elle comme pour moi !

Quel déchirement de devoir la laisser si tôt le matin et que la nounou m’annonce qu’elle prend difficilement ses biberons pendant la journée … J’en suis même venue à en pleurer : quelle ambivalence et quelle découverte aussi pour moi : mon cœur de jeune maman (Bis) est tout chamboulé et il est inconcevable que l’on en souffre toutes les deux !

Besoin de passer plus de temps avec elle, de la voir grandir encore à mes côtés, d’en profiter et de ne rien regretter car il n’y aura pas d’autre Mini Nous …

J’ai eu bien sûr beaucoup d’angoisses liées à un « scénario catastrophe », comme vécu pour P’tit bout quelques mois après ma reprise du travail et au fait d’avoir du quitter mon emploi car je ne peux absolument pas revivre tout cela une nouvelle fois !

Je préfère avoir cette « lucidité d’esprit » maintenant, me rendre compte que j’ai besoin de passer plus de temps avec mes enfants et de voir clairement que dans ce travail, je n’arrive pas à m’y projeter à court ou plus long terme !

Mais surtout, suis-je capable d’envisager de « reprendre un travail », maintenant ou plus tard ?  

Après m’être lancé il y a un an dans une phase de « création d’activité » et d’avoir oscillé entre des idées plein la tête et des doutes / l’abandon – ou plutôt la « mise en veille » de mon projet, je crois que je n’arrive pas à m’imaginer de nouveau dans un emploi salarié …

Je terminerai donc cette année 2016 sur un « échec » …  

 

Mais j’ai préféré être honnête et m’arrêter tant qu’il en était encore temps : ne pas faire perdre de temps ni à cette entreprise, ni à moi même !

Et surtout, j’ai (enfin ! 😉 compris que j’étais une jeune maman qui voulait faire passer le bonheur de ses enfants avant tout, que j’avais besoin de nous laisser un peu plus de temps : le temps de les voir grandir encore un peu, du temps à passer ensemble et des moments à « rattraper » aussi avec P’tit Bout pour essayer d’arranger la situation : cette fameuse période « Terrible Two » qui est très difficile à gérer …

Mais comment avais-je pu laisser P’tit bout alors qu’il n’était âgé lui aussi que de 4 mois à la reprise du travail, deux ans auparavant ? 

Et si l’on m’avait dit que la maternité allait tant changer ma vie (Bis) …

je n’y aurai pas cru ! 

 

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires / témoignages : j’aime les lire et y répondre surtout !

Bonne fin de semaine et à très vite … pour des moments en « cuisine » avec P’tit Bout pour les préparatifs du réveillon de Noël ;-))

J-10 jours ! ! !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Si l’on m’avait dit que la maternité allait tant changer ma vie … Partie 2 ! »

  1. Je te comprends tellement, en reconversion professionnelle pour changer la vie de ma famille. Je te comprends et vis la même chose pour la nounou le matin et ce « putain » de timing!!! et le stress le matin pour arriver à être à l’heure. et la reprise du boulot et horaires de fou alors j’ai du abandonné mon post à regret vu que j’avais 1 boulot !! Puis en attendant un licenciement, reprise de petits boulots en attendant….puis une paralysie qui me pousse encore a abandonner car cette fois ce ne sont pas les horaires mais ma santé!! puis aujourd’hui le chômage qui me tourne le dos car j’ai eu un pb de santé et un arrangement avec mon patron qui me l’a met à l’envers….projet avec des stages pour lequel je me bas mais qui vient de se casser la figure aujourd’hui à cause de 2 j passé dans les vignes et 2 jours qui m’ont fait sauté tous mes droits et avec mon projet!!! je termine aussi cette année 2016 sur un échec!! et beaucoup de larmes!!
    Je te souhaite enfin ce que tu attends pour 2017. Être maman…………….

    Aimé par 1 personne

    1. En effet, c’est pas simple le « métier » de maman et c’est beaucoup de stress … C’est pourquoi je vais me laisser encore quelques mois pour profiter d’eux et envisager ENFIN pour de bon de lancer mon projet, mon rêve et de faire comme je le souhaite au sujet des horaires de travail ! Je te souhaite aussi le meilleur pour 2017 …

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s