L’allaitement : L’aventure a touché à sa fin…

Eh oui comme toutes les belles histoires, il fallait songer à une « fin » … 

Au début de l’allaitement, je ne me voyais pas spécialement tenir si longtemps (même pas du tout, soyons honnête !) : personne ne m’y encourageait spécialement, j’avais juste en tête qu’une de mes cousines avait allaité son dernier jusqu’à 2 ans (c’était bien la seule dans mon entourage qui était « pro-allaitement » et mais nous n’avions pas pu en discuter et échanger sur ce sujet)

Et puis tout s’était bien mis en place, cela était comme un « échappatoire » pour moi et une sorte de refuge avec les problèmes que je rencontrais lors de la reprise du travail donc j’ai voulu continuer et persévérer encore et encore pour tout le bien-être que cela nous apportait … à tous les deux !  Je pensais aux bienfaits que cela avait sur mon p’tit bout bien sûr et à la « relation fusionnelle » que l’on était en train de construire.

Comme je le disais aussi dans la seconde partie de cet article   L’allaitement : une belle aventure (La suite !) ,  je crois sincèrement que pour ma part, les « difficultés » / les personnes que cela dérangeait, cela provoquait un peu mon « esprit combatif » et mon envie de démontrer que l’on pouvait y arriver !

Dans les débuts, j’ai plutôt été « chanceuse » et n’ai pas eu de réelles difficultés (je n’ai pas connu de crevasses les premiers jours / semaines ni de montée laiteuse très douloureuse par exemple, causes qui peuvent faire abandonner rapidement les jeunes mamans allaitantes …), juste un début d’engorgement vers 10-15 jours qui avait été vite enrayé grâce aux conseils et bons soins de ma sage-femme libérale MAIS on peut toujours rencontrer ces soucis un peu plus tard !

Le problème qui peut survenir avec un « allaitement long », c’est quand bébé commence à avoir ses petites dents ! et qu’il comprend / joue de « comment s’en servir » …  Et là, j’ai appris ce qu’était qu’avoir des crevasses 😉 Mais avec une dose de persévérance et de bouts de seins en silicone pour cicatriser, on a pu continuer encore !

A l’aube de son premier anniversaire, je songeais au « sevrage » : bébé devenait un « grand » et de mon côté, j’étais ravie d’avoir pu aller si loin que cela dans cette belle aventure qu’est :  L’allaitement : une si belle aventure (Partie 1), de tout ce que cela avait pu m’apporter personnellement et dans les moments partagés avec p’tit bout MAIS je voulais retrouver un peu plus de liberté et que l’on « s’envole » tous les deux vers de nouvelles aventures, sans « tétée » !

Qu’on se le dise : l’allaitement est quand même très prenant (surtout les premiers mois bien sûr …) et même si cette expérience est très enrichissante et épanouissante, j’ai ressenti (et je pense que je ne suis pas la seule, hein rassurez-moi ? ? ?) le besoin de passer à autre chose dans ma vie de « jeune maman », de créer d’autres liens avec bébé que le contact avec mon sein 😉

Là bien sûr, c’est un sujet très personnel que d’envisager le « sevrage » : je m’y sentais prête et p’tit Loulou montrait aussi des signes. Il nous restait déjà plus que la tétée du soir, le matin c’était un bib avec céréales et ça se passait bien. Le soir, la tétée durait bien moins longtemps et c’était presque « moi » qui lui proposait le sein et ne l’endormait plus comme dans les débuts … On passait donc à un endormissement « de grand » avec un biberon et la lecture d’un petit livre – que je pouvais « déléguer » au papa si besoin – et l’étape du coucher se passait tout aussi bien !

On était prêt à ce changement, aussi bien lui que moi et je sais que j’ai été « chanceuse » car cela ne se passe pas toujours autant « en douceur », que ce soit du côté de bébé OU de maman d’ailleurs.

C’est donc une semaine après avoir soufflé sa première bougie que nous avons fait la dernière « tétée câlin du soir », avec de beaux moments à deux qui resteront gravés dans mon esprit …  et dont j’aurai plaisir à retrouver cette « complicité » d’ici quelques semaines avec l’arrivée de sa p’tite sœur pour lui offrir à elle aussi le meilleur pour débuter dans la vie 😉

Publicités

6 réflexions au sujet de « L’allaitement : L’aventure a touché à sa fin… »

  1. Bravo pour ce bel allaitement 🙂

    L’allaitement est quelque chose d’extraordinaire, après chacune a une expérience différente! Quand j’ai commencé à allaiter, je n’avais aucun « repère d’allaitement », car personne n’avait allaité dans ma famille (où les femmes se passait comme un héritage le « j’avais pas assez de lait », « mon lait n’était pas bon »…), mais j’y suis allée tête baissée ^^ Jamais je n’aurais cru allaiter aussi longtemps, mais au fond c’était tellement naturel et évident. J’ai désormais hâte de remettre le couvert dans quelques semaines!

    Je te souhaite une bonne fin de grossesse!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s