L’allaitement : une si belle aventure (Partie 1)

C’est lors du cours de préparation à l’accouchement sur le thème de l’allaitement pour cette deuxième grossesse, que je me suis rappelée tous les souvenirs que j’avais eu lors de cette expérience avec p’tit Loulou … et que j’ai eu envie de les faire partager ! 

 Bien sûr, il y en a beaucoup alors je ne pourrai pas tous les énumérer (ni même m’en rappeler d’ailleurs …) mais je vais essayer de vous parler un peu de tout ça, tout en abordant deux points importants et où il reste malheureusement beaucoup de chemin à faire au niveau des « mentalités » en France :

  • l’allaitement « en public »
  • le choix de l’allaitement exclusif lors de la reprise du travail

Mais commençons par le début : pourquoi faire le choix de l’allaitement ? ? ? 

Tout au long de ma première grossesse, je me disais que je voulais « essayer » : au moins la tétée d’accueil à la maternité et les premiers jours / semaines … (comme la plupart des futures mamans). Cela me paraissait si naturel et « magique » d’avoir la possibilité d’offrir le meilleur à notre p’tit bout que l’on a porté pendant ces 9 mois, de prolonger ce « lien » et ce contact avec ce petit être que nous étions la seule à ressentir quand il était dans notre ventre.

Mais avant même que l’on accouche, les conseils et les préjugés de personnes de notre entourage (ou pas d’ailleurs …) sont souvent mal venus et là, il faut déjà se « blinder » et être sûre de son choix (et vous verrez tout au long de cet article que ça a été le cas de nombreuses fois pour ma part ! ;-( sinon on peut vite se dire qu’elles ont raison : « C’est tellement plus simple de donner un biberon et au moins, les papas peuvent participer et se lever la nuit pour aider ! ! !  » ou encore « Nous il a fait ses nuits à 3 mois » (oui donner un bib toutes les 3 heures voire plus ensuite, c’est plus cadré que l’allaitement, c’est sûr …).

Les premières heures après l’accouchement/le séjour à la maternité :

Dans la plupart des maternités maintenant, les professionnels que l’on rencontre nous demandent quels sont nos « souhaits » et sont là pour nous y accompagner !

Juste après l’accouchement et le fameux « peau à peau » avec bébé, c’est magique de voir cet instinct qu’a notre tout-petit de chercher notre sein pour cette  première « tétée d’accueil ».

Mais le plus important, c’est après : les premières tétées seules avec bébé (et d’ailleurs, si l’on veut y arriver, il ne faut pas hésiter à demander de l’aide au personnel de la mater !) : sage-femme et auxiliaire puéricultrice seront là pour vous guider, vous aider à mettre correctement bébé au sein pour que l’allaitement se mette en place correctement …

Bien sûr, cela ne se passe pas toujours « en douceur » et des petits problèmes de mise en route peuvent compliquer les choses : les crevasses notamment peuvent être très douloureuses et fragiliser les mamans dans leur envie d’allaiter mais il existe des solutions pour y remédier rapidement (bouts de seins en silicone / crèmes à base de lanoline …).

Les premières semaines / les premiers mois :

Là encore l’allaitement peut mettre un peu de temps pour bien se mettre en place et que l’on commence ENFIN à profiter de ces moments de partage /câlin lors des tétées avec notre petit chou  !

Il faut aussi faire face aux fameux « pics de croissance » toutes les 3 semaines où l’on peut se retrouver face à un bébé qui ne veut quasiment faire que téter de la journée … et où l’on se sent épuisée / prête à craquer à tout moment et à vouloir « tout arrêter » (oui cela m’est arrivé très souvent et le pic de croissance des 3 mois avait été particulièrement éprouvant) mais heureusement, on reprend nos esprits et le lendemain / surlendemain, ça va mieux et l’on est de nouveau heureuse de pouvoir offrir à bébé le meilleur et de le voir téter avec tant de plaisir et de s’endormir repu au sein (eh oui c’est un sacré « sport » pour eux que de téter, c’est moins facile qu’au biberon où cela coule tout seul …)

Un souvenir particulièrement émouvant ? Quand bébé « pétrit » (doucement, ne vous inquiétez pas !) notre sein avec sa petite main (vous savez, comme le font les chatons avec leurs pattes pour téter leurs mamans …) pour téter jusqu’à la fin (c’est d’ailleurs en fin de tétée qu’il y a plus de « graisses » dans notre lait, ce qui permet donc à bébé d’être rassasié pour … quelques petites heures et à maman de pouvoir se reposer en même temps que lui pour récupérer un peu car l’allaitement n’est pas de tout repos, que l’on se le dise mais ça apporte tellement de bonheur et crée un lien si particulier que cela vaut le coup d’au-moins essayer  (… et de persévérer si l’on en a envie 😉

Et les papas dans tout ça ? ? ? 

Bien sûr, les papas ne sont pas aussi activement présents que lorsqu’ils peuvent donner le biberon mais ils peuvent aider de bien d’autres façons et créer ce « lien »  aussi avec leur nouveau-né. Par exemple :

  • en réalisant les changes de bébé et en donnant le bain,
  • en aidant pour les tâches ménagères / cuisine,
  • ET il est aussi possible de donner des biberons de « lait tiré » pour permettre à la maman de souffler un peu  (on nous le conseille plutôt une fois que l’allaitement est bien en place vers quelques semaines : la maman peut alors tirer son lait et le donner à bébé – de nombreuses tétines proches de la forme du sein existent et sont bien tolérées en général …)

 

Devant la « longueur » de cet article, je préfère faire une « seconde partie » qui traitera davantage de l’allaitement en public et du fait d’allaiter en reprenant le travail …

Alors à très vite pour la suite ! 

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’allaitement : une si belle aventure (Partie 1) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s